UN BANQUET CHALEUREUX

par Claude Allart, secrétaire fédéral
dimanche 1er février 2009
par  lp 95
popularité : 1%

Notre traditionnel banquet républicain de la tête de veau fut une réussite complète. Jamais décollation ne fut plus dignement fêtée !

Cédric Mulet-Marquis brillant jeune chercheur de l’Université de Lyon nous a fait un tracé historique fort clair du cheminement des sciences de la matière. Il a commencé par les présocratiques (qui n’ont plus de secret pour les lecteurs de Ap.J.-C . de Vassilis Alexakis ed.Stock) puis Lucrèce. Aussi lorsqu’il a enchaîné sur Gassendi pour marquer le retour de la pensée matérialiste, il nous est tous revenu en mémoire l’exposé d’Antony McKenna sur Molière, son affiliation à Gassendi et ses citations de Lucrèce. Cette fois-ci ce n’était plus, par le biais d’un chercheur en littérature, le combat contre une Eglise suppôt de l’obscurantisme mais, par le biais d’un chercheur en sciences physiques, le retour à la lumière par l’abandon de la pensée socratique ! Cédric d’ailleurs a bien fait le lien en précisant que si l’Eglise soutenait la pensée socratique c’est qu’elle était compatible avec ses dogmes.

Ensuite de Lavoisier à nos jours il nous a montré la longue succession de théories, de calculs et d’expériences qui nous conduit à autant de certitudes sur la constitution de l’atome que de questions sur la constitution de l’univers. Chaque question donnant lieu à des réponses dont les réfutations ou les confirmations sont autant de voies nouvelles. Notre possibilité de questionnement est au moins aussi grande que le domaine interrogé.

N’oublions pas que le citoyen Louis Capet se croyait roi de droit divin, le matérialisme a triomphé de la croyance, de toute croyance et donc de l’idée même d’un dieu créateur...

Le tout conduit de manière très accessible ce qui a permis au public de dialoguer longuement avec le conférencier. Les questions et réponses ont porté entre autres sur l’enseignement des sciences (où il a été rappelé que si les sciences font partie de notre quotidien elles ne sont pas enseignées comme culture générale !), l’utilité de la recherche fondamentale, le danger de devoir « croire en la science » par ignorance, la différence essentielle entre la méthode scientifique et tous les systèmes de croyances.


en logo la modélisation du "bozon" de Higgs, un des objets de recherche du projet LHC


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois